Des légumes et des œufs

La saison 2017 commence !

 

Cette saison nous vous proposons des légumes bios comme la saison passée, voir Les légumes du Potager de Rosine .

 

Grande nouveauté : nous vous proposons également des œufs bios, voir Les œufs de La Ferme de Beauce .

 

Il reste encore de la place, vous pouvez donc vous inscrire !

 

N’hésitez pas à nous contacter pour tout renseignement, ou passez nous voir lors d’une distribution : nous contacter

 

 

Petite histoire des AMAP

Les teikei japonais (1965)

Un des exemples le plus ancien du concept a émergé dans les années 1960 au Japon. À l’époque, des mères de familles japonaises s’inquiètent de voir l’agriculture s’industrialiser avec un recours massif aux produits chimiques (en 1957, les premières victimes de Minamata, empoisonnées au mercure, sont déclarées). Ces mères fondent alors en 1965 les premiers teikei (提携, signifiant en japonais « coopération ou collaboration ») qui concernent d’abord des coopératives laitières. Le principe de fonctionnement est le suivant : en échange de l’achat par souscription de la récolte du paysan, ce dernier s’engage à fournir des aliments cultivés sans produits chimiques.

Des food guilds suisses aux CSA nord-américains

À la même époque en Suisse, des fermes communautaires nommées food guilds (ou association alimentaire) développent leur propre partenariat avec les consommateurs locaux en leur fournissant chaque semaine des produits frais (légumes, lait, œufs, et fromages).

Aux États-Unis en 1985, un fermier de retour de Suisse après avoir étudié les food guilds rencontre alors Robyn Van Hen, une agricultrice bio du Massachusetts. Avec l’aide d’autres producteurs et de consommateurs, ils fondent la première Community Supported Agriculture à la ferme Indian Line de Robyn. Le concept se répand ensuite rapidement par bouche-à-oreille dans tous les États-Unis, puis gagne le Canada (ASC). Le concept est un système économique à part entière pour le paysan, et autonome, c’est pourquoi les agriculteurs fondateurs l’ont nommé AMAP.

Les AMAP en France

Le principe d’une distribution hebdomadaire de légumes à des réseaux d’adhérents-consommateurs a été introduit en France par les Jardins de Cocagne aux débuts des années 1990 (chantiers d’insertion de personnes en difficulté par le maraîchage biologique).

En 2000, Denise et Daniel Vuillon, couple de maraîchers pratiquant déjà la vente directe et une production biodiversifiée dans l’ouest du Var à Ollioules, rendirent visite à leur fille en stage d’architecture aux États-Unis. En parcourant une rue à Manhattan, Daniel Vuillon aperçut des gens qui s’affairaient autour de gros paniers de légumes sur le parvis d’une petite église. Intrigués, les Vuillon découvrirent alors un groupe de consommateurs de Community Supported Agriculture que leur fermier venait de livrer en légumes fraîchement récoltés. Ils rendirent donc visite à ce fermier à une heure de route de New-York, ils discutèrent de cette expérience, trouvèrent l’idée intéressante et l’étudièrent sur place.

À la suite d’une réunion organisée par ATTAC à Aubagne en sur le thème de la « malbouffe », durant laquelle les Vuillon présentèrent le concept des CSA et ses avantages, des consommateurs furent motivés. Trois réunions se sont tenues. Le 8 avril avait lieu le pique-nique à la ferme qui reste une étape importante dans la création de la première AMAP de France. Le , le premier panier (sur un total de trente-deux) était livré par « Les Olivades » aux consommateurs d’Aubagne. Cette première distribution s’est déroulée sur un parking mis à disposition par une « amapienne ».

Estimant le contexte favorable au développement de ce type d’initiative, ces maraîchers, membres de la Confédération paysanne du Var, avec d’autres associations, envisagèrent de créer une structure chargée d’accompagner les porteurs de projet AMAP dans la région. Alliance Provence fut alors fondée le . En Île-de-France, la première AMAP est créée à Pantin pour un nombre qui atteint 300 en l’an 2014.

En se tint à Aubagne le premier colloque international des teikei (Japon), CSA (pays anglophones), AMAP (France), ASC (Québec), etc. Les colloques suivants ont eu lieu à Aubagne (fin ) et à Kobé (). Un deuxième colloque international se tint ensuite à Palmela (Portugal) en donnant lieu à la création du réseau international URGENCI qui regroupe ces diverses initiatives.

Le mouvement s’est progressivement et partiellement structuré, par la création de réseaux des AMAP, essentiellement à l’échange régional, puis plus récemment, par la formation d’un mouvement inter-régional des AMAP (MIRAMAP) en février 2010. Il a pour objet de “renforcer la cohésion des AMAP à travers le partage d’une éthique commune, de mutualiser les expériences et les pratiques et d’assurer la représentation, la mise en valeur des AMAP au niveau national et à la représentation du mouvement auprès des institutions officielles (Régions, ministères, etc.)”.

En 2012 plus de 1 600 AMAP approvisionnent en France 50 000 familles, soit 200 000 personnes. La tendance à la hausse s’est poursuivie depuis.

 

Source : Wikipedia

Assemblée générale de notre AMAP en janvier 2017

Cher-e-s amapien-ne-s, futur-e-s adhérent-e-s et sympatisant-e-s,

Notre 1ère assemblée générale aura lieu le :

samedi 14 janvier 2107 de : 15 heures à 18 heures

Salle de spectacle du palais de la culture – 19, rue Chantecoq

Nous ferons le bilan de la première saison, échangerons sur les projets à venir, et les souhaits exprimés par tous.

Christophe notre maraîcher partenaire vous fera vivre en direct le déroulement de la saison 2016 et répondra à toutes vos questions sur l’agriculture bio et l’organisation de son jardin.

Nous terminerons l’après-midi autour d’un verre et de quelques préparations culinaires. A cette occasion vous pourrez adhérer à la saison 2017-2018 qui débute au printemps.

Dans l’attente de vous y retrouver nombreux, les enfants sont les bienvenus, nous vous souhaitons de très belles fêtes !

A bientôt !

P.S. : S’il vous manque des idées de recettes pour les fêtes, voici, entre autres, 2 sites que vous pouvez consulter :

www.marmiton.org/recettenoel/recette-de-noel_1.aspx

recettesvegetariennes.over-blog.com/article-noelvegetarien-40615451.html

 

 

 

 

 

La Charte des AMAP en 10 mots… et en vidéo !

La Charte des AMAP : le fruit de 10 ans d’expérimentations

La charte des AMAP a été réécrite en 2014 afin de l’actualiser sur la base de plus de 10 ans d’expérimentations de partenariats entre paysans et mangeurs, tout en favorisant une participation la plus large possible. Le texte a été condensé en 4 pages, un texte dense et plein de sens qui permet de positionner son partenariat par rapport à l’éthique commune du mouvement.

Source : http://amap-idf.org/la-charte-des-amap-en-10-mots-et-en-video_123-actu_93.php

Réunion d’information le mercredi 9 novembre 2016 à 18 h

C’est avec plaisir que nous vous convions à notre réunion d’information qui aura lieu dans la salle :

du Tennis du Chemin Vert – rue Hoche à Puteaux

le mercredi 9 novembre 2016 à 18 h

Plan d’accès pour tous : cliquer sur ce lien
et pour les Putéoliens : cliquer sur ce lien : trajets du Buséolien ligne 2 pour accès salle – arrêt Berthelot ou Jules Verne

ou tél. : 06 72 05 99 12

Vous aurez ainsi l’occasion de poser toutes vos questions sur le Potager de Puteaux, notre AMAP ! en compagnie de Christophe, notre maraîcher.

Nous vous y attendons nombreux !

A bientôt !

 

Curry de chou kale et pommes de terre

Voici une recette inspirée de Curry de chou kale et pommes de terre aux noix de cajou

Ingrédients, pour 4 personnes :

– 1 botte de chou kale

– 6 pommes de terre

– 1 oignon

– 50 cl. de lait de soja

– 1 c. à s. de graines de coriandre

– Cumin, pâte de curry, curcuma

– Coriandre fraîche

– Huile d’olive

 

Recette :

– Laver le chou kale et retirer la nervure centrale

– Éplucher les pommes de terre et les couper en dés.

– Émincer l’oignon.

– Dans une poêle, faire chauffer 3 c. à s. d’huile d’olive. Y jeter les graines de coriandre l’oignon émincé. Laisser dorer pendant 2-3 minutes à feu moyen.

– Ajouter les pommes de terre et laisser cuire à couvert pendant 10 minutes à feu doux.

– Ajouter enfin le lait de soja, et le kale coupé en petits morceaux. Épicer à votre goût (personnellement je mets une bonne cuillère à soupe de pâte de curry pour que ce soir bien relevé !). Saler & poivrer et laisser mijoter pendant 10 minutes à feu doux et à couvert.

– Ciseler la coriandre lavée, en parsemer le curry et servir bien chaud.

On peut accompagner ce plat d’un riz blanc par exemple.

 

J’espère que comme moi vous vous régalerez 🙂

L’automne est là : un petit nouveau le chou kale

Le chou kale est un légume qui peut se préparer en soupe, à la vapeur ou à l’eau bouillante ou revenu à la poêle. Vous pourrez consommer le kale cru en salade ou transformé en pesto.

Version cuite, il pourra être servi avec de la polenta et des oeufs mollets ou avec du riz et (courgettes) le tout sauté et épicé. Vous pouvez aussi réaliser une quiche au saumon fumé et chou kale.

Accompagné de potimarron, pommes de terre et lard vous obtiendrez un succulent velouté.

Voici quelques recettes :

Polenta, chou kale poêlé et oeufs mollets

Achats : pour 4 personnes

  • environ 20 branches moyennes de chou kale
  • 2 oignons moyens, finement émincés
  • 2 gousses d’ail écrasées
  • 4 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • Sel
  • 200 gr. de polenta instantanée – et de 580 à 600 ml d’eau
  • Sel
  • 3 noisettes de beurre doux
  • Cheddar ou fromage râpé (environ 8 cuillères à soupe)
  • 4 œufs
  • Une pincée de sel et 1 cuillère à soupe de vinaigre blanc pour les oeufs mollets
  • Du poivre noir et/ou du piment d’Espelette en poudre

Déroulé de la recette

  1. Laver le chou et ôter les côtes. Hacher/déchirer les feuilles en petits morceaux.
  2. Faire chauffer doucement l’huile d’olive dans une poêle. Ajouter les oignons et faire revenir à feu moyen-doux jusqu’à ce qu’ils soient translucides (environ 5 minutes). Ajouter l’ail. Après 30 secondes, ajouter le chou frisé et une ou deux cuillères à soupe d’eau. Couvrir et laisser cuire environ 10mn à feu doux en mélangeant une ou deux fois.
  3. Pendant ce temps, porter une casseroles d’eau à ébullition, avec les 580 à 600 ml d’eau pour la polenta . Ajouter une grosse pincée de sel puis baisser le feu et verser la polenta en pluie tout en mélangeant constamment à la cuillère en bois. La polenta est prête lorsqu’elle se détache des parois de la casserole (environ 1 à 2 minutes). Ôter du feu, ajouter les 3 noisettes de beurre, les 3/4 du fromage râpé et environ 1/3 du chou cuit. Mélanger et couvrir jusqu’au moment de servir.
  4. Préparer les œufs mollets. Faire bouillir une casserole d’eau avec une pincée de sel et un peu de vinaigre blanc. Le volume d’eau doit suffir à recouvrir entièrement les oeufs. Quand l’eau bout, déposer délicatement les oeufs. Laisser cuire pendant 5 minutes.
  5. Retirer les oeufs de l’eau et les passer légèrement sous l’eau froide avant de les écaller.
  6. Pendant les 5mn de cuisson des œufs, préparer chaque assiette. Verser 1/4 du chou frisé cuit (paragraphe 1.) en prenant soin d’ôter les gousses d’ail écrasées. Verser 1/4 de la polenta sur le chou. Parsemer d’1/4 du reste de fromage râpé. Ajouter enfin 1 oeuf mollet
  7. . Poivrer et/ou parsemer de piment d’Espelette.

Bon appétit !

 

Galettes de légumes et chou kale

Galettes de légumes et chou kale façon grumbeerekiechele

Pour douze galettes environ
  • 1 grosse courgette (en saison)
  • 2 belles carottes
  • 1 oignon rouge
  • 2 gousses d’ail
  • 2 belles feuilles de chou kale
  • 2 oeufs
  • 4 cuillères à soupe bombées de maïzena
  • sel, poivre
  • huile de cuisson (olive, tournesol)

Déroulé de la recette :

  1. Laver les légumes et le chou kale, essuyer les légumes avec un torchon pour les sécher.
  2. Râper la courgette avec une grosse râpe. La placer dans un linge propre et presser fortement pour bien en extraire l’eau (au-dessus de l’évier).
  3. Verser les courgettes râpées dans un saladier.
  4. Râper les carottes, ôter la tige centrale du chou kale et ciseler ses feuilles assez finement et l’oignon très finement.
  5. Hacher l’ail (retirez les germes au préalable).
  6. Mélanger le tout avec les courgettes. Ajouter les oeufs, la maïzena, le sel et le poivre. Mélanger bien.
  7. Faire chauffer à feu assez vif une poêle avec un bon filet d’huile. Former des petites galettes dans la paume de votre main. Dès que l’huile est chaude, baisser un peu le feu, déposer les galettes et les faire cuire pendant 4-5 minutes de chaque côté. Elles doivent être dorées, craquantes à l’extérieur et fondantes à l’intérieur. Les déposer sur du papier absorbant et les servir de suite !

Si elles sont préparées à l’avance, les réserver au frais et les passer au four bien chaud (210°C) pendant 5 minutes pour leur redonner leur croustillant juste avant de servir.

A table !

Risotto au pesto kale

Achats pour 4 personnes :

  • 320 g de riz spécial risotto  (Carnaroli – Arborio)
  • 1 oignon
  • 1 verre de vin blanc sec
  • bouillon de légumes (3 fois le poids du riz donc ici env 960 g de bouillon)
  • 25 g de noix concassées + 8 noix pour la déco
  • 1 chou kale (2 feuilles pour le risotto + 4 pour le pesto)
  • 2 cuil à soupe de ciboulette ciselée finement
  • 2 cuil à soupe de persil haché
  • 40 g de parmesan rapé
  • 4 cuil à soupe d’huile d’olive
  • 2 cuil a soupe de beurre
  • sel et poivre

risotto-au-pesto-kale-3

 

  • Faire griller les noix pendant 8 minutes sous le grill du four.
  • Hacher 2 feuilles de chou kale.
  • Dans une sauteuse, faire chauffer 2 cuil à soupe d ‘huile d’olive.
  • Ajouter l’oignon haché puis le riz.
  • Mélanger pendant env 5 min jusqu’à ce que le riz devienne translucide.
  • Verser le vin blanc. Mélangez.
  • Ajouter le kale haché. Mélangez.
  • Verser le bouillon de légumes au fur et à mesure de son absorption.
  • Laisser cuire environ 15 à 18 min en remuant de temps en temps.
  • Pendant ce temps préparer le pesto. Hacher le reste des feuilles kale avec la gousse d’ail et les 25 g de noix.
  • Ajouter le persil, la ciboulette, 4 cuil à soupe d’huile d’olive.
  • Saler et poivrer.
  • En fin de cuisson , ajouter le beurre et le parmesan rapé puis incorporer le pesto.
  • Mélanger le tout.
  • Servir aussitôt en déposant au centre de chaque assiette un peu de pesto restant et décorer avec les noix restantes.

Un régal !

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Région IDF : soutien à l’agriculture biologique

Après la pétition (9000 signatures) lancée en juillet pour demander au conseil régional de tenir ses promesses de soutien à l’agriculture biologique, le réseau AMAP-Île de France organise un “enterrement” festif de ces promesses, avec remise de la pétition, ce jeudi 13 octobre à partir de 18h.

RDV place Saint François Xavier, Paris 7e (métro 13)Toutes les infos :
http://www.terredeliens-iledefrance.org/apres-la-petition-laction/

enterrement_promesses_amap_idf

Pour varier les plaisirs, voici une recette de courgettes farcies

Achats pour 4 personnes  :
– 2 belles courgettes
– 600 g de viande hachée au choix
– sel, poivre
– 4 cuillerées à soupe d’huile d’olive
– 1 oignon moyen
– 3 tomates moyennes
– 50 g de fromage râpé
Déroulé de la recette :
1. Laver les courgettes sans les éplucher.
2. Les couper en deux dans le sens de la longueur.
3. Evider chaque demi courgette avec une petite cuillère et conservez la chair à part.
4. Faire revenir la chair de courgette dans 3 cuillères à soupe d’huile d’olive avec l’oignon émincé.
5. Puis ajouter la viande hachée et faire revenir l’ensemble pendant 5 mn en mélangeant avec une fourchette afin de bien égrener la viande. Salez et poivrez.
6. Laver et couper les tomates en petits morceaux.
7. Les faire cuire dans une poêle à feu doux, avec 1 cuillère à soupe d’huile d’olive pendant 8 mn.
8. Dans un plat allant au four, disposer les barquettes de courgettes l’une à côté de l’autre, les remplir de la farce chair de courgette-viande et recouvrir le tout avec les tomates cuites.
9. Mettre au four 200°C pendant environ 30 à 40 minutes.
10. Quelques minutes avant la fin de la cuisson, parsemer le plat avec le fromage râpé et poursuivre les dernières minutes de cuisson.
Pour donner du croustillant et du doré, passer le plat au grill quelques instants.
Bon appétit !